Recherche - Catégories
Recherche - Contacts
Recherche - Articles
Recherche - Fils d'actualité
Recherche - Liens web
plg_search_allevents
Imprimer

Dépistage

depistage1.png

Écrit par Super User. Posted in Epidémiologie

Imprimer

Méthodologie

  • Analyse des données des Déclarations Obligatoires (DO)

  • Analyse des données issues de NADIS® (données COREVIH)

 

 

DO

Les dénombrements de nouveaux cas de séropositivité et de sida sont des données redressées pour prendre en compte les délais de déclaration et la sous-déclaration. Les coefficients de redressement pour les délais de déclaration sont calculés par l'InVS en se basant sur les délais observés au cours des années antérieures. Pour la sous-déclaration, la méthode de redressement est différente pour les cas de séropositivité et pour les cas de sida :

-pour la séropositivité, la sous-déclaration est estimée en croisant les données des systèmes de surveillance LaboVIH et de maladies à déclaration obligatoire. Pour l’année 2012, elle est estimée à 17 % dans les Pays de la Loire contre 28 % au niveau national, mettant en évidence l'implication forte des médecins et biologistes ligériens dans la surveillance des découvertes de séropositivité VIH.
-pour les nouveaux cas de sida, la sous-déclaration a été estimée par une enquête capture-recapture1, réactualisée pour la période 2007-2009. Elle était alors de 34 % dans la région et de 40 % en France. Avant 2003, les dénombrements des nouveaux cas de sida dans la région ne sont pas corrigés, aucune estimation de la sous-déclaration régionale n'étant alors disponible. Pour les estimations départementales, en l'absence de coefficient de redressement spécifique, les coefficients régionaux sont appliqués aux données départementales. Les analyses concernant les Pays de la Loire sont le plus souvent basées sur des moyennes annuelles calculées sur les années 2011-2012, pour améliorer leur fiabilité. Les analyses présentant les caractéristiques des patients (mode de contamination, stade clinique, etc.) excluent systématiquement les valeurs manquantes.
-Issues de l’exploitation de la base constituée par les dossiers médicaux, ces données permettent une vision croisées entre celles de la DO et les données en temps réel. Les différences observées peuvent être dues à la non exhaustivité des données de la DO et/ou la prise en charge de patients dans d’autres régions que les PdL après un dépistage dans cette région.
-
1.Spaccaferi G, CazeinF, Lièvre L et al. (2010). Estimation de l'exhaustivité de la surveillance des cas de sida par la méthode capturerecapture, France, 2004-2006. BEH. InVS. n° 30. pp. 313-316.

Écrit par Super User. Posted in Epidémiologie

Imprimer

Sources des données

  • INVS: 
    • Une partie des données utilisées dans ce document ont été mises à disposition du COREVIH Pays de Loire par l'Institut de veille sanitaire (InVS), qui anime le dispositif de surveillance des déclarations obligatoires de l'infection à VIH. Ces données ont été collectées par les laboratoires d’analyse de biologie médicale de ville et hospitaliers dans le cadre du système de surveillance LaboVIH, et par les médecins, dans le cadre du système de déclaration obligatoire des cas d'infection à VIH et de sida.

      En 2012, 84 % des laboratoires des Pays de la Loire ont participé au système LaboVIH. Ce taux de participation est un peu plus faible que la moyenne nationale (87 %).

  • NADIS:
    • L’autre partie vient des données collectées dans le logiciel Nadis®. Nadis® est un DPI (dossier patient informatisé) dont les données sont collectées en temps réel par le médecin lors de la consultation médicale du patient avec son consentement.

      Les Tecs (Techniciens d’étude clinique) du Corevih effectuent un contrôle continu de la qualité des données qui garantit l’exhaustivité et la validité des données disponible dans la base Nadis®.

      Le DPI Nadis® est déployé dans l’ensemble de la région des Pays de la Loire dans les centres de suivi spécialisés (CHU de Nantes, CHU d’Angers, CHD Vendée de La Roche sur Yon, CH du Mans, CH de Laval et le CH de St Nazaire).

      Concernant les données Nadis, les centres de Laval, Le Mans et Saint Nazaire ayant été équipés en 2013, le contrôle qualité est en cours.

Écrit par Super User. Posted in Epidémiologie

Imprimer

Lettre épidémiologique VIH SIDA 2013

Bulletin Epidémiologique Annuel
VIH et SIDA
dans les Pays de la Loire
en 2013

 

A partir de cette année, la lettre épidémiologique régionale annuelle VIH et SIDA est rédigée et diffusée par le COREVIH des Pays de la Loire (COordinationREgionale de la lutte contre le VIH).

  Le COREVIH est une instance de santé qui tend à faciliter la prise en charge globale des personnes concernées par l’infection à VIH. Cette instance contribue à l’équité et à l’accessibilité des soins sur tout le territoire afin de rapprocher les domaines de la prévention, du dépistage, du soin, de la recherche clinique et de favoriser l’implication des malades et usagers du système de santé.

3 principales missions : [Décret du 15 novembre 2005]

• Favoriser la coordination des professionnels du soins, de l’expertise clinique, paraclinique et thérapeutique, du dépistage, de la prévention et de l’éducation pour la santé, de la recherche clinique et épidémiologique, des actions de coopération internationale, de la formation et de l’information, de l’action sociale et médico-sociale, ainsi que des associations de malades ou d’usagers du système de santé.

• Participer à l’amélioration continue de la qualité et de la sécurité de la prise en charge des patients, à l’évaluation et à l’harmonisation des pratiques.

• Analyser les données épidémiologiques relatives aux patients infectés par le VIH.

C’est dans ce cadre que le COREVIH s’engage à partir de maintenant à fournir chaque année un bilan du dépistage et des découvertes de séropositivité dans les Pays de la Loire.

Écrit par Super User. Posted in Epidémiologie

Imprimer

Epidémiologie

Écrit par Super User. Posted in Epidémiologie